La consultation de psychanalyse à Nancy

Ce que je propose

Consulter un psychanalyste ne conduit pas forcément à faire une psychanalyse car d'un patient à l'autre, la demande n'est pas la même. Le travail ne peut donc être identique pour tout le monde. 

Si la psychanalyse freudienne et son dispositif divan- fauteuil reste ma base conceptuelle de travail, d'autres modalités peuvent se révéler plus adaptées à certains patients ou certaines situations. Du soutien psychologique à la cure analytique, je vous propose différentes formes de travail. Le choix de la modalité peut se définir dès le premier rendez-vous ou se construire au fur et à mesure des rencontres, la demande nécessitant parfois un temps d'élaboration. Quel que soit le cas de figure dans lequel je travaille : cure type, psychothérapie d’inspiration analytique ou thérapie de soutien, je suis dans la même disposition interne d’écoute et de travail.

Une diversité de pratiques

La cure analytique

La cure analytique se pratique lors de séances qui suivent un ou plusieurs entretiens préliminaires. Elle se déroule selon un cadre défini, une des conditions essentielles à tout travail analytique étant la régularité des séances.

Elle s'adresse aux personnes désireuses d'un mieux-être avec un besoin de s'interroger, de se comprendre et avec l'idée qu'un cheminement à la rencontre d'eux-mêmes est nécessaire pour parvenir à résoudre certaines difficultés ou impasses. 

La psychanalyse est un passionnant parcours qui est soumis aux mêmes exigences qu'une randonnée avec ses efforts et ses progrès. Celui qui s'est engagé dans cette voie résumera souvent ses bienfaits, en affirmant que ce voyage l'a transformé et pour certains,  que la psychanalyse leur a sauvé la vie.

La psychothérapie d'inspiration analytique

Une psychothérapie d'inspiration analytique permet de traverser une épreuve difficile sur le plan familial, affectif ou professionnel.  Cette thérapie fait l'hypothèse que les difficultés du présent sont en lien avec l'histoire subjective de la personne que celle-ci désire approfondir dans un travail en face à face ou selon le dispositif divan-fauteuil. Cette thérapie relativement brève de quelques semaines à quelques mois prend fin dès lors que le patient va mieux mais elle peut aussi être une première étape vers une psychanalyse lorsqu'au fil des séances, se dégage un désir de laisser aller sa parole dans les méandres de l'association libre, pour y découvrir tout ce qu'elle recèle. 

Le soutien psychologique

Pouvoir parler de ses difficultés à quelqu'un d'autre soulage, c'est ce que propose cette approche soutenante qui est particulièrement indiquée pour des personnes ayant besoin d'être accompagnées dans leur souffrance personnelle ou existentielle. Le but est d'apaiser des angoisses grâce à des rencontres régulières offrant un espace où la parole puisse se libérer sans pour autant entreprendre une psychothérapie. Ces séances se font en face à face, sur une période continue ou discontinue, selon la demande. Un grand nombre de ces consultations concerne des patients touchés par la maladie ou confrontés à des difficultés dans leur vie familiale ou affective. 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.