Quand le corps souffre aussi ...

Adulte

Tout le monde connaît les interactions entre la psyché et le soma mais peu savent en quoi la rencontre avec un psychanalyste peut constituer une aide précieuse pour les patients souffrant d’une affection somatique qui désigne, dans ce texte, une grave pathologie organique comme un cancer ou une maladie neurodégénérative. Pour comprendre comment la psychanalyse peut contribuer à l’amélioration du vécu de ces personnes malades, il s’agit, ici, de faire entrevoir, ce qui peut stimuler les ressources internes des patients souffrant d’une grave maladie .

Ces ressources sont celles puisées dans un travail basé sur la libération de la parole, que ce soit au moment de l’annonce du diagnostic ou au fil du parcours de soin. A toutes les étapes de la maladie, la psychanalyse trouve sa place dans l’accompagnement de ces patients, en situation de grande vulnérabilité. En donnant une place centrale à l’écoute de leur ressenti, l’approche analytique permet aux patients de traduire en mots leur souffrance. Une souffrance qui touche tous les aspects de leur vie, faisant écho, parfois, à d’autres plus anciennes. Aussi, ressentent-ils souvent le besoin de revenir sur leur histoire personnelle et de mettre en mots des affects jamais exprimés jusqu’alors.

Au fil des séances, la parole se libère davantage, ne relevant plus seulement du registre du traumatisme lié à la survenue de la maladie et à ses répercussions psychiques. Pouvoir se dégager de la maladie, ne plus être considéré uniquement comme une personne malade, en ayant la possibilité de verbaliser, en tant que sujet à part entière, d’autres éléments de son existence devient un moyen de faire émerger de nouvelles priorités et de nouvelles valeurs dans sa vie. Ce cheminement permet alors le développement d’une pensée riche, ardente et créatrice, donnant des ressources pour mieux lutter contre l’adversité. Il en résulte une plus grande faculté à gérer et à s’adapter aux nouvelles réalités, permettant ainsi, grâce à la libération de la parole, d’aller au-delà de la maladie.

Martine Gueusquin. 


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.